• Racine du site
  • >
  • Le site
  • >
  • Écriture
  • >
  • hôtel étrange
  • Entre deux CVs envoyés, j'ai un peu de temps à tuer, donc autant raconter une petite histoire. Quand on va de conférence en conférence, on finit par s'habituer à découvrir un nouvel hôtel à chaque fois. Dans celui-ci (aux USA si ma mémoire est bonne), la réceptionniste, après m'avoir remis mon pass, m'a dit que près de ma chambre, il y avait une autre chambre dans laquelle personne n'était autorisé à aller et que sous aucun prétexte personne ne devait y aller voir. Un peu étrange, c'est bien la première fois que ça m'arrivait, mais bon, je suis là pour dormir, pas pour jouer les détectives.

    Sur le chemin menant à ma chambre, je vis effectivement la chambre dont il était question, puisqu'au lieu d'avoir un pass magnétique, la porte était encore dotée d'une serrure à l'ancienne. Mais, fatigué par le voyage et peu enclin à désobéir aux injonctions de la réceptionniste, je préférai aller me reposer rapidement. Seulement voilà, le décalage horaire étant ce qu'il est, une fois reposé par la nuit, et bien on ne sait pas trop de quoi seront faites les nuits suivantes. Et il s'avère que la nuit suivante qui fut aussi ma dernière nuit dans cet hôtel (courte conférence, je l'accorde), je me réveillai bien avant mon heure de lever.

    Histoire d'essayer de retrouver le sommeil, j'allai à la réception demander s'il n'y avait pas quelque chose à grignoter ou à bouquiner, puis revint à ma chambre. Sur le chemin du retour, ma curiosité prit le pas et je décidai de jeter un œil à cette fameuse chambre. J'essayai d'ouvrir la porte, mais bien entendu, celle-ci était fermée à clef. Je décidai donc de tenter un coup d'œil furtif par le trou de la serrure.

    Après un courant d'air frais qui fit pleurer l'œil inquisiteur, je pus distinguer une chambre similaire à la mienne. Dans le coin de cette chambre, une silhouette de femme faisait face au mur et dos à la porte. Détail intriguant, la peau de cette femme semblait extrêmement pâle, détail d'autant plus facile à relever qu'il faisait plutôt sombre. Je faillis frapper à la porte, mais me ravisai, étant donné que frapper aux portes d'inconnus en plein milieu de la nuit, ce n'est pas ce qu'on considère de plus poli, encore moins aux USA, me disais-je. Je repartis donc vers ma chambre et essayai de terminer ma nuit.

    Le lendemain tôt dans la matinée (et donc, pas longtemps après ma promenade nocturne), je repassai avec ma valise près de la porte de la chambre fermée. Un rapide coup d'œil ne faisant pas de mal, et voulant satisfaire ma curiosité une fois de plus, je regardai par le trou de la serrure. Chose étrange, cette fois je ne vis rien. Ou plutôt, tout ce que je vis fus du rouge, uniquement du rouge. J'attribuai ça au fait que les occupants de la chambre en question ne voulaient pas être dérangés et avaient mis un de ces panneaux «ne pas déranger» sur le loquet pour qu'aucun œil inquisiteur n'aille regarder par le trou de la serrure. Pas vraiment étonnant si c'était la seule chambre encore dotée d'une serrure à l'ancienne. Je me relevai donc et repartis vers la réception.

    Une fois sur place, je demandai à la réceptionniste des détails sur la chambre. Elle m'interrompit, soupira et me demanda si j'avais regardé par le trou de la serrure. Gêné mais bien obligé d'avouer, j'opinai. Elle décida donc de m'expliquer le pourquoi de cette chambre : autrefois, un couple résidait dans cette chambre et une nuit, l'homme y assassina sa femme. Depuis, le fantôme de celle-ci hante cette chambre, ce qui explique pourquoi on ait fini par la condamner. Ce couple avait cependant une particularité : leur peau était extrêmement pâle, et ils avaient des yeux entièrement rouges.

    Épilogue

    Voilà, si vous avez lu cette histoire avant d'aller dormir, tant pis pour vous. Cette histoire est reprise selon mon style d'écriture et traduite de : http://www.reddit.com/r/AskReddit/comments/bhbyx/reddit_what_is_your_creepiest_most_unnerving/c0mruoe

    Y'en a plein d'autres rigolotes comme ça dans le thread en question si vous êtes anglophones, bonne lecture (pas conseillé avant d'aller dormir, cependant).